Cairo University, headed by Professor Elkhosht, hosts the lecture of the Secretary General of the Muslim World League on Developments in Thought between East and West. /// L’Université du Caire dirigée par Dr. El Khocht accueille la conférence du Président de l’Association du monde islamique porta


Cairo University, headed by Professor Elkhosht, hosts the lecture of the Secretary General of the Muslim World League on Developments in Thought between East and West. ///  L’Université du Caire dirigée par Dr. El Khocht accueille la conférence du Président de l’Association du monde islamique  porta

Dr. Al-Issa: Intellectual conflicts are due to isolation, narrowness, and conflict of interests, while civilizational consciousness translates true religion and thought through dialogue that avoids falling into the trap of religious provocation.


Dr. Elkhosht: Choosing Cairo University to present intellectual developments comes as part of establishing a new religious discourse, and reveals the university’s centralized position in religious renewal.


The Secretary General of the Muslim World League and the President of Cairo University congratulated His Excellency President Abdel Fattah El-Sisi on his election for a new presidential term.


Dr. Elkhosht: We strive to create a new heritage and the plurality of rightness, and to abandon the belief in the absolute and one truth.


Dr. Elkhosht: Al-Issa’s lecture reflects the Egyptian-Saudi relations which are beyond strategic concerns because they reflect the common origins and bloodlines


Dr. Elkhosht: Cairo University has reached a prestigious international status and is now leading a new rational thought.


Secretary General of the Muslim World League: Dr. Elkhosht is a distinguished philosopher who leads the academic system of a historic university that has achieved ambitious leaps because of his scientific vision and because of the support of the political leadership.


Dr. Elkhosht lauded the great role of Dr. Al-Issa in developing legal thought, and the numerous reforms he carried out within the Saudi judicial system.


Cairo University, headed by Professor Dr. Mohamed Elkhosht, held a commemorative lecture delivered by the Secretary General of the Muslim World League and President of the League of Islamic Universities, Dr. Mohamed bin Abdul Karim Al-Issa, on the “Developments in Thought between East and West,” in the university’s Grand Celebration Hall. The lecture was attended by the Grand Mufti of Egypt, Dr. Shawqi  Allam, HE Ambassador Osama Nuqli, Ambassador of the Kingdom of Saudi Arabia to Egypt, Dr. Sami Al-Sherif, Secretary-General of the League of Islamic Universities, Dr. Saad Al-Din Al-Hilali, Professor of Comparative Jurisprudence at Al-Azhar University, Egyptian university presidents, vice presidents of Cairo University, deans of faculties, a number of newspapers editors-in-chief, and faculty members and students.


At the beginning of the lecture, Dr. Mohamed Elkhosht said: “The presence of Dr. Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa, President of the League of Islamic Universities, inside the dome building of Cairo University has many meanings and connotations, such as expanding the horizons of cooperation between Cairo University and major international bodies in the east and west, not only in the fields of research, academia, natural and mathematical sciences, but also in the fields of human thought and the renewal of religious discourse. Dr. Elkhosht stressed that this meeting reflects the nature of the relations between Egypt and the Kingdom of Saudi Arabia, which are more than strategic, because they do not only revolve around political and economic issues, but they also reflect the common origins and bloodlines, as the Prophet’s grandmother was Egyptian, namely Hagar (peace be upon her), and Prophet Ismail, the grandfather of Prophet Muhammad, is half Egyptian because his mother was Egyptian. In addition, many of the tribes in Upper Egypt are of Arab origin that goes back to the Arabian Peninsula, and the lineage of many of them goes back to the Prophet (Peace and Blessings Be Upon Him) and to his honourable companions.


The President of Cairo University added that the cooperation between Cairo University and major international bodies reflects what the university has achieved globally in the field of renewing religious discourse, establishing a new religious discourse, and the emergence of a global reform trend, pointing to the great role of Dr. Muhammad bin Abdul Karim in developing Islamic and legal thought, and the multiple reforms that he carried out in the Saudi judicial system. The President also mentioned that when Sheikh Mohammed bin Abdul Karim became the Minister of Justice, he codified Sharia and permitted the issuance of the first law license for Saudi women.


Dr. Mohamed Elkhosht, on behalf of Cairo University Council, also congratulated His Excellency President Abdel Fattah El-Sisi on the occasion of winning a new presidential term.


At the beginning of his talk, the President of the League of Islamic Universities, Dr. Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa, praised Dr. Mohamed Othman Elkhosht as the leader of the academic system of a historic university that leapt again because of his ambitious vision and the support of the Egyptian political leadership led by President Abdel Fattah El-Sisi. He congratulated the Egyptian people on President El-Sisi’s new presidential term after his well-deserved victory in the presidential elections. He also pointed to the great leaps and unprecedented progress achieved by Cairo University in various reputable international rankings under the leadership of Dr. Mohamed Elkhosht, the distinguished philosopher, Islamic thinker, and academic.


The President of the Muslim World League confirmed that there is a great legacy of ideas and debates that have led to clashes, conflicts, trials, and wars over the past years in the East and West, and were even more horrific in the West, historically speaking, such as the 30-year war that tore Europe apart and changed its map, and whose initial spark was a religious war and then turned into a war of political interests, in addition to the First and Second World Wars and their grave consequences.


Dr. Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa explained that the main reason for intellectual conflicts is isolation, narrowness, conflicts of interest, in addition to targeting intellectual figures for special purposes, stressing that civilizational consciousness translates true religion and thought through dialogues that prevent individuals from falling into the trap of religious provocation and the low level of awareness in managing religious intellectual debates.


The President of the Muslim World League added that humans are not infallible and do not possess the absolute truth, and that God Almighty has commanded people to turn away from the ignorant, pointing out that developments in human thought are characterized by a continuous movement and change on a daily basis; the fact which requires a thinking mind that would deal properly with these developments.


Dr. Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa emphasized that religion is complete, with no addition to it, and is represented in the Holy Qur’an and the confirmed Sunnah of the Prophet, and it is always renewed, valid, and reformative for every time and place, and that the interpretation in Islamic law (Ijtihad) changes with the change of time, place, circumstances, intentions, and people, according to the agreement of Islamic jurists. Renewal in religion occurs through ijtihad in understanding Sharia to achieve the interests of people, not renewing the religion itself. Ijtihad is not limited to one person and the exclusion of another or one place and the exclusion of another. It is rather a legal duty that should be carried out by everyone. Dr. Al-Issa pointed out the necessity of reviving religious sciences and enlightening Muslims to the truth of religion and working by it amidst people’s heedlessness and the ill words of the ignorant, calling for not issuing misplaced fatwas, and stressing that infallibility is only for the Book of God and the Sunnah of His Messenger.


The President of the League of Islamic Universities touched upon the concept of globalization, the openness of the world to each other and the diversity and differences it is witnessing, and the attempts to influence some in order to pass intellectual and cultural agendas for the benefit of certain external powers, pointing to the multiplicity of concepts, customs, cultures, civilizations and languages in the west, and the difference in philosophical thought within European countries. This indicates different ways of thinking and confirms that secularism means that religion does not lead or guide public life in secular countries, and does not interfere with life affairs.


Dr. Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa said that it is necessary to respect the rights of others and that religious identities remain inviolable because they represent privacy; this is because every human being has a common sense within him that must be brought out through dialogue, winning over others, and calling for love for everyone without exception.


Dr. Mohamed Elkhosht commented on the lecture of Dr. Muhammad bin Abdul Karim, saying that it is a revealing and comprehensive lecture that touched on all the central points on the map of global thought. It is not just a lecture for monitoring and analysis, but rather for consolidating and strengthening a moderate, rational trend that is open to the world and that calls for altruism, stressing that God Almighty is the Lord of all mankind, whether the knowledgeable, the ignorant, the virtuous, or the corrupt.


The President of Cairo University pointed out that the Egyptian-Saudi confluence is not only a historical one, but rather a confluence of the latest developments in thought on the global and Islamic arenas, renewing religious discourse in common spaces, and directing ideas towards openness, pluralism, and confronting extremist thought, stressing the necessity of exercising reason, respecting heritage and working to create a new heritage without repetition, the plurality of rightness, and abandoning the absolute and one truth.


Dr. Mohamed Elkhosht stressed the necessity of distinguishing between what is sacred and what is human, and distinguishing between Islam and Muslims, as Islam is constant, which is the Quran and the Sunnah of the Prophet, which is consistent and correct. He stated: “We, at the world level, do not need to be in agreement in order to live in peace because God created people in all shapes and sizes, and everyone must accept the idea of diversity and difference.” He added that the university’s project to renew religious discourse means that the university is not only a pioneer in the natural sciences, but has also become a platform for the moderate minds and for rationality, and under its dome scholars and prominent figures meet.


The Grand Mufti of Egypt, Dr. Shawqi Allam, said that the religious, cultural lecture of Dr. Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa is a road map through which he was able to correct a path that we all hope for in jurisprudence and thought, explaining that Sharia came to achieve the interests of all creation and to stave off evils through the long scientific effort of legal text jurists.


Dr. Shawqi Allam stressed the need for the presence of rational minds that understand the text, what is beyond the text, and the goals behind the text, within a disciplined framework, according to rules and principles, considering that a disciplined, conscious, and enlightened mind can confront people’s issues and take into account the different dimensions and contexts. He also pointed out that the previous jurisprudence is a rational one, and that scholars, with their unique mentality, were able to solve many problems in a way that suited their time and age. He also thanked Dr. Mohamed Elkhosht for giving him the opportunity to participate in this important dialogue.


Dr. Saad Al-Din Al-Hilali pointed out that, during his youth, he listened to a religious speech that perpetuated hatred of others and perpetuated certain ideas, which are that God is our Lord and special to us only, and that we will be saved while others will not be. He emphasized that the Islamic religion builds every human being to be his own jurist, and that it is necessary to have a dialogue at times of disagreement, stressing that the job of religious scholars is to remind, and not to control, humanity through religion, because religion belongs to God.


At the end of the lecture, Dr. Elkhosht awarded Sheikh Al-Issa the university golden shield, and Sheikh Al-Issa also awarded Dr. Elkhosht the shield of the Muslim World League and the shield of the League of Islamic Universities.


================================================================================


L’Université du Caire dirigée par Dr. El Khocht accueille la conférence du Président de l’Association du monde islamique  portant sur les développements  de la pensée  entre l Orient et l Occident.

Dr. El-Issa : Les conflits intellectuels sont dus à la fermeture, à l étroitesse et aux conflits d’intérêts, tandis que la conscience culturelle traduit la vraie religion et la pensée par un dialogue qui évite de tomber dans le piège de la provocation religieuse.

Dr. El Khocht : Le choix de l’Université du Caire pour l’introduction des développements intellectuels s’inscrit dans le cadre de l’établissement d’un nouveau discours religieux et révèle la centralité de l’Université dans le renouveau religieux.

Le président de l’Association du monde islamique et le président de l’Université du Caire félicitent Son Excellence le président Abdel Fattah El-Sissi pour son élection à un nouveau mandat présidentiel.

Dr.  El Khocht : Nous travaillons afin de créer un nouveau patrimoine, une pluralité de rectitudes et une distance nous séparant de la Vérité Absolue et du point de vue unique.

Dr . El-Khocht : La conférence d’El-Issa reflète les relations égypto-saoudiennes qui sont dues à l’unité d’origine commune et du sang.

Dr.  El Khocht : L’Université du Caire a atteint l Universalisme et dirige une nouvelle pensée rationnelle.

Le Président de l’Association du monde islamique : Dr. El Khocht est un philosophe prestigieux dirigeant un système académique dans une université historique qui a fait des bonds ambitieux grâce à sa vision scientifique et au soutien des dirigeants politiques.

Dr. El-Khocht reconnaît le grand rôle du Dr. El-Issa en ce qui concerne le développement de la pensée juridique et les multiples réformes qu’il a accomplies dans le système judiciaire saoudien.


L’Université du Caire, dirigée par le président de l’Université du Caire, Dr.Mohamed El khocht, accueille la conférence commémorative prononcée par le président de la Ligue islamique mondiale, Mohamed bin Abdel Karim El-Issa, sur « L’évolution de la pensée entre l’Orient et l’Occident » dans la grande salle de célébration de l’Université, en présence du grand mufti d’Égypte  Dr. Shawky Allam, de l’ambassadeur Osama Nuqli, de l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite en Égypte, du secrétaire général de l’Association des universités islamiques Sami Al-Sharif, du professeur de jurisprudence comparée à l’Université Al-Azhar  Dr.Saad El-Din Al-Hilali, et d’un groupe de recteurs  des universités égyptiennes, des vice-présidents de l’Université du Caire, des doyens de facultés, un groupe de rédacteurs en chef , des membres du corps professoral et des étudiants.


Au début de la réunion, Dr. Mohamed El-Khocht a déclaré que la présence de  Dr. Mohamed bin Abdel Karim El-Issa, président de l’Association des universités islamiques, sous le  dôme de l’Université du Caire a de nombreuses significations et connotations, ce qui nécessite une pause pour  les expliquer  et se reflètent  également dans l élargissement des horizons de la  coopération entre l’Université du Caire et les principaux organismes internationaux de l’Est et de l’Ouest, non seulement dans  les domaines de la recherche, de l enseignement académique, des sciences naturelles et du sport, mais aussi dans le domaine de la pensée humaine et du renouvellement du discours religieux, soulignant que cette réunion reflète la nature des relations stratégiques entre l’Égypte et l’Arabie Saoudite  parce qu’il s’agit de relations qui n’incluent pas seulement des questions politiques et économiques mais qui remontent à l’unité d’origine et au sang commun :  la grand-mère du Prophète est égyptienne et elle est Hajar, la paix soit sur elle,  et  notre maître Ismail,  Le grand-père du Prophète Mohamed est à moitié égyptien parce que sa mère est égyptienne. En outre, de nombreuses tribus de la  Haute-Égypte sont d’origine arabe et leurs origines  remontent à la péninsule arabique, dont beaucoup sont attribuées au Prophète, paix et bénédictions soient sur lui  ainsi  que sur ses  honorables compagnons.


Le Président de l’Université du Caire a ajouté que la coopération entre l’Université du Caire et les principaux organismes mondiaux reflète ce que l’Université a accompli dans le domaine du renouvellement du discours religieux. L’établissement d’un nouveau discours religieux et l’émergence d’un courant de réforme mondiale soulignent le grand rôle du Dr. Mohammed bin Abdel karim dans le développement de la pensée islamique et juridique, et les nombreuses réformes qu’il a menées  au sein du système judiciaire saoudien, surtout lorsque le cheikh Mohammed bin Abdel karim s est occupé du ministère de la Justice, il a permis la légalisation de la loi islamique et   il a octroyé la première licence d avocat pour les femmes saoudiennes.


Au nom du Conseil de l’Université du Caire, Dr.  Mohamed El Khocht a félicité Son Excellence le Président Abdel Fattah El-Sissi pour le nouveau mandat présidentiel.


Au début, Dr. Mohammed bin Abdel karim El-Issa, Président de l’Association des universités islamiques, a rendu hommage à Dr. Mohammed Osman El-Khocht en tant que dirigeant du système académique au sein d’une université historique qui a encore fait des bonds importants  grâce à  sa vision ambitieuse et au  soutien de la direction politique égyptienne dirigée par le président Abdel Fattah El-Sissi félicitant le peuple égyptien pour l’hypothèse de M. le Président d’un nouveau mandat présidentiel après sa victoire méritée aux élections présidentielles, notant de la sorte les grands bonds et les progrès sans précédent réalisés par l’Université du Caire au sein de diverses classifications internationales prestigieuses sous la direction du  Dr. Mohammed El-Khocht, philosophe, penseur islamique et universitaire distingué.


Le président de la Ligue islamique mondiale a souligné l’existence d’un grand héritage d’idées et de débats profonds qui ont atteint les affrontements, les conflits, les procès et les guerres au cours des dernières années, à l’Est comme à l’Ouest, et qui ont été plus terribles en Occident, comme en témoigne l’histoire, comme la guerre de 30 ans qui a déchiré l’Europe et changé sa carte, qui a été la première étincelle d’une guerre religieuse et s’est ensuite transformée en une guerre avec des intérêts politiques, en plus des Première et Seconde guerres mondiales et de leurs  conséquences importantes.


Dr. Mohamed bin Abdel Karim El-Issa a expliqué que la principale raison des conflits intellectuels est la fermeture et l’étroitesse de l’autre opinion, en plus du conflit d’intérêts et du ciblage de personnalités intellectuelles à des fins spéciales, soulignant que la conscience civilisationnelle traduit la vraie religion et la vraie pensée à travers des dialogues qui évitent les individus de tomber dans le piège de la provocation religieuse, et le faible niveau de conscience dans la gestion des controverses religieuses et intellectuelles.


Le président de la Ligue islamique mondiale a ajouté que l’homme n’est pas infaillible et ne possède pas la Vérité Absolue, et que Dieu Tout-Puissant a ordonné aux gens de s éloigner des Ignorants, soulignant que les développements de la pensée humaine sont caractérisés par le fait qu’ils continuent à bouger et à changer quotidiennement, ce qui nécessite de bien concevoir  ce changement continu à travers la réalisation de l’esprit pensant qui traiterait correctement ces développements et ces changements.


Dr Mohamed bin Abdel Karim El-Issa a souligné que la religion est complète et qu’elle est représentée dans le Saint Coran et la Sunna du Prophète confirmée,  et qui est toujours renouvelée et valide et réformatrice pour chaque temps et lieu et que la jurisprudence juridique change avec le changement de temps, de lieu, de conditions, d’intentions et de personnes avec l’accord des juristes islamiques, et que le renouveau de la religion passe par la diligence dans la compréhension de la charia pour atteindre les intérêts des gens et non le renouvellement de la religion elle-même, et que l’ijtihad n’est pas limité à l’un sans l’autre ou à un lieu sans l’autre, mais c’est un devoir légitime et tout le monde doit s’efforcer de travailler, soulignant la nécessité de raviver les sciences de la religion et de rendre les musulmans conscients de  la vérité de la religion et de travailler avec elle à la lumière de l’ignorance des gens et de l’ignorance de la négation de dire, appelant à ne pas exporter les fatwas au mauvais endroit, soulignant que l’infaillibilité n’est que pour le Livre de Dieu et la Sunna de Son messager.


Le président de l’Association des universités islamiques a évoqué le concept de mondialisation et d’ouverture au monde qui témoigne de  la diversité et de la différence visant à influencer certains afin de faire passer des agendas intellectuels et culturels en faveur de certaines forces extérieures, en indiquant la multiplicité des concepts, des coutumes, des cultures, des civilisations et des langues en Occident ce qui prouve  la différence de pensée philosophique au sein des pays européens, soulignant que la laïcité signifie que la religion ne conduit pas la vie publique dans les pays laïcs et n’intervient pas dans les aspects de la vie.


Dr. Mohamed bin Abdel karim El-Issa  a déclaré qu’il est nécessaire de respecter le droit de l’Autre et de ne pas porter atteinte aux identités religieuses parce qu’elles représentent la vie privée, car chaque être humain a un bon sens qui doit être pris en compte par le dialogue, la conquête des autres et l’appel à l’amour pour tous sans exception.


Dr Mohamed El khocht a commenté la conférence du Dr Mohamed bin Abdel Karim, en disant qu’il s’agit d’une conférence révélatrice et complète qui a touché tous les points centraux de la carte de la pensée mondiale, et pas seulement une conférence pour le suivi et l’analyse, mais pour consacrer et promouvoir un courant centriste rationnel ouvert sur le monde, un courant qui appelle à l’amour du bien pour tous, soulignant que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur de tous les peuples, qu’il s’agisse du monde des Ignorants, des Insidieux ou des Corrompus.


Le président de l’Université du Caire a souligné que la rencontre égypto-saoudienne n’est pas seulement une rencontre historique, mais une rencontre traitant les derniers développements de la pensée sur les arènes mondiale et islamique, le renouvellement du discours religieux dans les espaces communs et l’orientation des idées vers l’ouverture, le pluralisme et la confrontation avec la pensée extrémiste, soulignant la nécessité de mettre en œuvre la raison et de respecter l’ancien héritage et de travailler à la création d’un nouvel héritage sans répétition, et à la pluralité du droit et de la distance par rapport à la Vérité Absolue et au droit unique.


Dr. Mohamed El khocht a souligné la nécessité de faire la distinction entre ce qui est sacré et ce qui est humain, et de faire la distinction entre l’islam et les musulmans, car l’islam est fixe, c’est-à-dire le Coran et la Sunna du Prophète sont inchangeables et corrects avec certitude. Il  a également déclaré : « au niveau mondial, nous n’avons pas besoin d’être d’accord pour vivre en paix, car Dieu a créé plusieurs types et formes des gens, et c est à  tout le monde d  accepter l’idée de la  diversité et de la  différence », ajoutant que le projet de l’Université de renouveler le discours religieux signifie que l’Université n’est pas seulement une pionnière dans les sciences naturelles, mais qu’elle est devenue une plate-forme pour l’esprit rationnel et de même un endroit où se rencontrent ,sous son dôme, les scientifiques et les personnalités éminentes.


Pour sa part, Dr. Shawky Allam, Grand Mufti d’Égypte, a déclaré que la conférence culturelle et  religieuse prononcée par Dr. Mohamed bin Abdel Karim El-Issa est une feuille de route à travers laquelle il a pu corriger un chemin que nous espérons tous dans la jurisprudence et la pensée, expliquant que la charia est venue pour réaliser les intérêts de toute la création et d éloigner  d elle  les maux grâce au long trajet  scientifique des juristes du texte juridique.


Dr . Shawky Allam a souligné la nécessité   de la présence d’esprits rationnels qui réalisent le texte ,  l au-delà du texte et les objectifs de l’au-delà du texte dans un cadre discipliné selon des règles et des principes, considérant que l’esprit discipliné, conscient et éclairé peut faire face aux problèmes des gens et prendre en compte les différentes dimensions et les divers contextes, soulignant que la jurisprudence précédente est une jurisprudence rationnelle et que les scientifiques avec leur mentalité unique ont été capables de résoudre de nombreux problèmes qui conviennent à leurs décennies et à leur époque, tout en remerciant Dr. Mohamed El khocht pour lui avoir donné l’occasion de participer à cet important dialogue.


Dr. Saad Al-Din El-Hilali a souligné qu’il avait écouté dans sa jeunesse un discours religieux qui suscitait la haine de l’Autre et mettait l accent sur  certaines idées, à savoir que Dieu est notre Seigneur ; que nous sommes des Survivants et que les Autres périssent, soulignant que la religion islamique construit chaque être humain pour qu’il soit lui-même un juriste, et que le dialogue doit avoir lieu au moment du désaccord, soulignant que la fonction des gens de la connaissance religieuse est de rappeler et non de contrôler l’humanité par la religion parce que la religion est pour Dieu Tout Puissant . 


À la fin de la conférence, Dr. El khocht a remis au Cheikh El-Issa le bouclier d’or de l’Université, et EL  Cheikh El-Issa a remis au Dr. El khocht le bouclier de l’Association du monde  islamique et celui des universités islamiques. 



 





Latest News

Dr. Elkhosht Reviews a Report on CU’s Pharmacy and Pharmacology Majors’ Advancement in the British QS Classification
For the first time in Egyptian universities, 6 CU majors rank among the top 100 globally, and one major ranks among the top 40 in the British QS classification for the year 2024
Dr. Elkhosht announces that Cairo University has completed preparations to establish its national university within the strategy of transformation into a fifth-generation university
Cairo University, headed by Professor Elkhosht, hosts the lecture of the Secretary General of the Muslim World League on Developments in Thought between East and West. /// L’Université du Caire dirigée par Dr. El Khocht accueille la conférence du Président de l’Association du monde islamique porta
Cairo University Hosts 600 Imams and Preachers from the Ministry of Religious Endowments in an Educational Symposium sponsored by the Minister of Religious Endowments and the University President


Back
Cairo University, headed by Professor Elkhosht, hosts the lecture of the Secretary General of the Muslim World League on Developments in Thought between East and West. /// L’Université du Caire dirigée par Dr. El Khocht accueille la conférence du Président de l’Association du monde islamique porta - Cairo University